Effets spéciaux & trucages

ATELIERS DÉCOUVERTES

Comment ont-ils fait ?  Avec un ordinateur ?

Pas seulement… Bien avant l’avènement des effets spéciaux numériques, les auteurs et techniciens usaient de différents trucs afin de créer l’illusion au cinéma !

Ces différents ateliers vous permettrons de découvrir certaines de ces astuces, ainsi que de jouer avec votre imagination…


Les premiers effets spéciaux, À LA MÉLIÈS

Inspiré des œuvres et techniques mises en place par Georges Méliès, le « cinémagicien », l’inventeur des effets spéciaux au cinéma, cet atelier permet de découvrir les premiers trucs et trucages du 7ème art.

À travers la réalisation (modeste) d’un petit film, chacun pourra se transformer en magicien et faire apparaître et disparaître des personnes ou des objets d’un coup de baguette magique… Grâce à une astuce toute cinématographique !

Plusieurs mises en scènes sont proposées à la découverte, en fonction de l’âge et de l’envie des participants.

Durée de l’intervention : 1h environ.

Public : dès 5 ans

Plus : Cet atelier peut être couplé avec l’atelier du spectateur ayant pour thème par exemple : les effets spéciaux, Georges Méliès ou Segundo de Chómon, les pionniers du cinéma…


EFFETS SPÉCIAUX : incrustation & fond vert

Le fond vert ou bleu, aussi appelés « chroma key », est devenu un outil régulier des plateaux de tournage, car il permet de composer aisément une incrustation, cette technique de trucage qui a pour but d’intégrer un élément dans un décor ou avec des objets filmés séparément ou créés en image de synthèse.

Ainsi, une actrice ou un acteur peuvent être filmés devant un fond vert, et ensuite incrustés sur une planète lointaine ou face à une créature imaginaire…

>> Cet atelier permettra aux participants de se mettre en situation face à un fond vert, mais aussi de réaliser une (modeste) scénette avec trucages.

Une occasion ludique de découvrir à la fois le savoir-faire des pionniers (Willis O’Brien pour King Kong et Ray Harryhausen pour Jason et les Argonautes notamment…) comme de comprendre la maîtrise des images composites modernes produites par les studios d’effets spéciaux !


Magie de l’image en mouvement : Grand-petit

Ant-Man, Le Voleur de Bagdad, King Kong, Jason et les Argonautes, Le Bon Gros Géant, Alice au pays des merveilles…  Le cinéma a régulièrement joué avec la taille de ses personnages.

Objets qui s’agrandissent et rapetissent, attaques de Titans… En alternant avec des prises de vues réelles ou des séquences en animation, découvrez comment on se joue des échelles au cinéma !

> En prises de vues réelles : grâce à la profondeur de champ (prises de vues réelles) – grâce au montage

> En animation image par image : par substitution – en Velleda (technique simplifiée de la peinture sur verre)

Durée de l’intervention : 1h environ.

Public : dès 7 ans

Plus : Cet atelier peut être couplé avec l’atelier du spectateur autour de thèmes tels que : les effets spéciaux, le cinéma de genre ou la taille au cinéma…


Magie de l’image : où placer la caméra ?

Effet de gigantisme ou de vertige : un effet spécial peut seulement dépendre d’une bonne composition de l’image. À travers la réalisation (modeste) d’un petit film, le participant pourra se mettre en scène sans dangers dans des situations vertigineuses ou face à une créature gigantesque.

Plusieurs mises en scènes sont proposées à la découverte, en fonction de l’âge et de l’envie.

Durée de l’intervention : 1h environ.

Public : dès 6 ans

Plus : Ces ateliers peuvent être couplés avec l’atelier du spectateur autour des effets spéciaux.